Un Psy et Coach à Nantes et Paris

Frédéric LE MOULLEC

 
 


DURÉE D’UN CYCLE DE SÉANCES


Il est toujours théorique de définir a priori combien de temps durera une démarche de psychothérapie ou de coaching. Le temps nécessaire est propre à chacun, car il est surtout fonction de VOS BESOINS et de VOS ATTENTES ainsi que de VOTRE PERSONNALITÉ. En tout cas, ce temps doit être un moyen plus qu’une exigence. Il s’agit de “prendre” le temps (au sens premier du terme) plutôt que “d’être pris” par lui. C’est à dire exactement l’inverse de ce qui se passe la plupart du temps dans notre vie quotidienne. Ce sera là le rôle de la première séance de préciser le champ de vos besoins et de vos attentes, qui nous permettra ensuite d’aller au plus vite... avec toute la lenteur qu’il se doit.


En fait, comme pour la plupart des choses de la vie, il y a 3 paramètres à prendre en considération dans le cheminement thérapeutique ou d’accompagnement : la VITESSE, la QUALITÉ et l’ÉCONOMIE.


Il est impossible d’agir fortement sur ces 3 paramètres en même temps. L’idéal, bien sûr, est de trouver un certain équilibre entre les trois. La plupart du temps, chacun d’entre nous, par nature, par nécessité ou par négligence, privilégions deux de ces trois paramètres.


Si vous privilégiez la VITESSE et la QUALITÉ, vous sacrifierez l’économie, c’est à dire que cela vous demandera beaucoup d’investissement personnel et matériel (en attention, en temps et en argent) sur un laps de temps assez court, ce qui peut épuiser l’étendue de votre démarche et donc de ses effets recherchés. Mieux vaut alors aborder un problème superficiel et bien délimité.


Si vous privilégiez la QUALITÉ et l’ÉCONOMIE, vous sacrifierez la vitesse et cela vous demandera une certaine patience, ce qui peut éprouver votre motivation à continuer votre démarche comme il se doit. Mais cela permet d’aborder un problème profond et étendu.


Si vous privilégiez l’ÉCONOMIE et la VITESSE, vous sacrifierez la qualité de votre cheminement, c’est à dire la solidité ou la profondeur de ce que nous serons amenés à effectuer ensemble, et si vous en serez peut-être satisfait dans un premier temps, vous pourrez en être justement déçu à terme. Mais cette option se prête bien à ce qui est étendu et superficiel.


Je peux vous accompagner dans ces 3 cas de figure, mais je ne peux vous garantir rapidité, solidité et durabilité en même temps. Ce sera à vous de choisir. Ou, par défaut, à moi ! Sachez que, par nature et désormais par expérience, je privilégie plutôt la QUALITÉ et l’ÉCONOMIE (solidité et durabilité), ce qui demande plus de temps.


Une difficulté simple de prime abord peut s’avérer en réalité beaucoup plus complexe. Et inversement : vous pouvez éprouver des difficultés qui vous paraissent inextricables, que nous réglerons rapidement. Mais il ne faut jamais oublier que le temps peut être votre meilleur allié. On appelle cela la maturation. À condition de ne pas rester passif devant les difficultés rencontrées. À moins que cette passivité soit le chemin par lequel vous deviez passer. Je serai d’autant plus là, alors, pour vous soutenir et vous accompagner. Ce qui est sûr, c’est que l’approche que j’utilise est suffisamment pragmatique pour que nous ne traînions pas en route. Mais c’est justement parce qu’elle est pragmatique que j’essaie de ne jamais sacrifier les moyens que nous pouvons nous donner, dont le temps — la progressivité — n’est parfois pas le moindre en matière de choses humaines.


Notre collaboration doit viser, à terme, une certaine autonomie par rapport à votre motif de consultation. Je consacre pour ce faire ce qu’il faut de pédagogie sur la manière dont l’être humain “fonctionne”, car on ne peut traverser une situation difficile que si l’on en perçoit le sens réel, y compris l’absence de sens — cela peut arriver —, parce que c’est comme ça ! Et une fois notre collaboration parvenue à son terme, il ne s’agira pas pour vous de tout oublier mais de continuer “en solitaire” à entretenir et développer votre condition neuropsychologique, comme vous pourriez le faire pour votre condition physique. Cela demande une pratique régulière, auquel je me prête moi-même.


Mais nous pouvons tout aussi bien nous voir une seule fois, et cela peut suffire à vous aider.



DURÉE DE CHAQUE SÉANCE


Une séance dure environ 1h. De l’avis des personnes qui viennent me voir, cela passe très vite. Nous prenons la suite de la séance précédente comme nous pouvons nous focaliser sur le problème plus ponctuel du jour, car comme on dit, tous les chemins mènent à Rome. Méthode n’exclut pas souplesse. C’est toujours ce qui vous préoccupe le plus qui prime. Chaque séance commence, durant 5 à 10 minutes, par un bilan de la séance précédente et de ce qui s’est passé depuis. Elle se termine par 5 à 10 minutes de conclusion de ce qui a été abordé au cœur de la séance du jour (40 minutes environ) et de ce que vous pourriez en faire, car chaque séance peut se suffire à elle-même.



FRÉQUENCE DES SÉANCES


En début de parcours, le rythme idéal est de 1 séance par semaine ou toutes les 2 semaines au maximum. Je souligne que c’est un idéal. Nous devons bien sûr nous adapter à vos conditions matérielles (emploi du temps et finances). Mais ces conditions, si elles s’avèrent limitées, ne doivent pas vous empêcher de consulter si cela vous semble nécessaire, ne serait-ce que pour une première et unique fois peut-être, déjà pour vous faire une idée plus juste des choses. Il vaut mieux peu ou très peu que rien. Si nous devons diminuer la fréquence des séances, cela prendra simplement plus de temps et stimulera d’autant votre patience et votre implication en dehors des séances, cela peut même mieux convenir à certains. Ensuite, les séances pourront s’espacer toutes les 2 à 3 semaines pour aller progressivement jusqu’à 4 semaines en fin de parcours.



ARRÊT DES SÉANCES


Vous êtes libre d’arrêter le cycle des séances à tout moment. Je demande juste que nous en parlions de vive voix au cours d’une dernière séance, afin de clore en bonne et due forme ce que nous avons ouvert ensemble et de nous assurer que ce choix va bien dans le sens de ce que vous désirez vraiment. Vous pourrez être parfois découragé ou douter alors même que notre cheminement se déroule comme il se doit, et donc avoir envie d’arrêter, faute d’impression suffisamment positive peut-être, alors que vous auriez tout intérêt à continuer. Nous remonterons à la source de votre découragement, reconsidérerons les choses et aborderons la question qui se pose tranquillement, et vous prendrez ensuite la décision de poursuivre ou non notre collaboration, en toute connaissance de cause. De la même manière, je peux être amené à vous faire part de mon sentiment d’impuissance à vous aider. Cela peut renvoyer à la relation particulière qui s’est tissée entre nous et à mes limites, tant personnelles que professionnelles. Après en avoir parlé ensemble et pris la mesure des choses, et s’il s’avère que mes limites personnelles ou professionnelles sont réellement en cause, je vous orienterai vers un confrère ou une consœur mieux à même de vous aider.



ANNULATION OU REPORT D’UNE SÉANCE


Les séances sont confirmées d’une fois sur l’autre. Toute séance confirmée est due si elle n’est pas annulée ou reportée au moins 1 semaine avant (sauf maladie avérée ou grève des transports vous empêchant de vous déplacer), y compris la première séance. Chaque séance correspond à un espace de temps qui vous est exclusivement réservé. Il vous garantit mon total engagement par ma disponibilité professionnelle, pleine et entière. J’attends la même chose de vous en retour, et dans votre intérêt : la démarche que vous entreprenez n’aboutira que si vous vous y engagez personnellement et résolument, de la même manière que le fait que vous me rémunériez m’engage personnellement avec toutes mes compétences professionnelles. Le respect de cette règle vous permettra de prendre un nouveau rendez-vous, plus tard, à votre convenance.



Frédéric Le Moullec - © 2011-2014

Un cadre de liberté, mais un cadre tout de même !